Un air familier?

Acheter la version papier
@ 53,00 $
Partager
Florian Charvolin est chargé de recherche au CNRS en sociologie, HDR, au Centre Max Weber de Lyon et Saint-Etienne. Il travaille sur la production de la donnée environnementale et sa co-construction, dans le domaine de l'inventaire naturaliste, des sciences participatives, de l'évaluation de l'habitat durable et des pollutions de l'air. Il a publié : Mesurer l'air. Une fuite de phosgène à l'usine toulousaine Tolochimie en 1973, Ethnologie française, XLV, 2015, 1, p.77-85.

Stéphane Frioux, ancien élève de l'École normale supérieure de Lyon, agrégé d'histoire, est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lumière-Lyon 2 et chercheur au Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (UMR CNRS 5190). Il travaille sur l'histoire des questions environnementales en milieu urbain depuis le XIXe siècle: gestion de l'eau, des déchets, et lutte contre la pollution de l'air et a publié en 2013 Les batailles de l'hygiène. Villes et environnement de Pasteur aux Trente Glorieuses (PUF).

François Mélard est chercheur et enseignant à l'unité de Socio-Économie, Environnement et Développement (SEED) de l'Université de Liège (Belgique). Ses travaux de recherche s'inscrivent dans le champ des études sociales des sciences et des techniques (STS) appliqués aux problématiques environnementales et portent notamment sur l'exercice participatif et soutenable de la science et sur l'émergence d'une démocratie portant sur les enjeux scientifiques et techniques. »

Léa Kamoun a travaillé sur la gestion publique des nuisances odorantes à Lyon, dans le cadre d'un doctorat de science politique à l'Université Lyon 2, Laboratoire Triangle.

Isabelle Roussel est professeur émérite de géographie à l'Université de Lille1, Présidente de l'APPA, Association pour la prévention de la pollution atmosphérique et directrice de la revue « pollution atmosphérique ».