L'obsolence morale, un vecteur de responsabilisation du comportement des entreprises de portée inégale (Chapitre PDF)

PDF ISBN9782553015762 EditeurPresses internationales Polytechnique pages14 Parution2010-03-10
Partager

Argumentaire

Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Pour comprendre l'inégale diffusion de la responsabilité sociale de l'entreprise ainsi que les limites de l'impact des nouveaux mouvements sociaux économiques (NMSE) qui s'en réclament, Jean- Claude Dupuis replace le phénomène dans le cadre conventionnaliste. Dans cette optique, la responsabilité sociale des entreprises et l'émergence des NMSE témoigneraient d'un changement dans l'esprit du capitalisme, soit l'émergence de la contestabilité sociale envers la « convention de qualité » propre au capitalisme industriel, et l'arrivée progressive et inégale d'une « convention de réseau » porteuse du modèle de la responsabilité sociale des entreprises. Il apparaît donc ici que les NMSE ont produit quelques changements dans l'économie, notamment en se faisant les soufflets d'une obsolescence morale à laquelle les entreprises doivent dorénavant s'adapter. Cette obsolescence, toutefois, ne toucherait pas tous les secteurs économiques, ce qui retarde l'avènement d'une véritable régulation par les NMSE.
Corinne Gendron est professeure à l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal et titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable.

Jean-Guy Vaillancourt a enseigné la sociologie comme professeur durant 40 ans à l'Université de Montréal. En 2009, il a reçu le Prix ACFAS - Michel-Jurdant pour souligner le travail de pionnier qu'il a accompli à titre d'écosociologue et sa contribution exceptionnelle aux domaines de l'environnement, de la solidarité internationale et de la paix.

René Audet est chercheur postdoctoral au Département de sociologie et d'anthropologie de l'Université d'Ottawa.